27/05/2009

Orage, ô désespoir...

Mardi 2h30 du matin : il commence à pleuvoir...  Je me lève pour fermer la fenêtre entrebaillée... et là, le spectacle son et lumière commence.  Les arbres sont pliés en deux, les végétaux plaqués à terre, la serre du voisin s'envole à plusieurs mètres du sol... On entend des craquements, d'énormes sifflements, d'inquiètants vrombissements...  Le réseau électrique n'a pas résisté ; le ciel est blanc, presque sans discontinuer, pareil à la lumière stroboscopique d'une boîte de nuit...

Il est presque 3 heures, cela se calme enfin. A la peur succède l'inquiètude : la cheminée a-t-elle tenu, les tuiles ont-elles résisté, les voitures sont-elles intactes, dans quel état est le jardin??? Plus de peur que de mal : seul le jardin a souffert... Un bon nettoyage s'impose, des grosses branches sont cassées mais les frêles pensées ont résisté... et Lara ne s'est même pas réveillée...

20:00 Écrit par LO dans blabla | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : orage, vent |  Facebook |

Commentaires

un mauvais moment à passer en général...sans dégâts c'est le principal mais ce devait être impressionnant!

Écrit par : Kristin | 30/05/2009

Les commentaires sont fermés.